Mon histoire, ma passion

Comme beaucoup, je rêve de vivre de ma passion. J’ai aussi besoin de soleil et de lumière. Je ne sais pas si c’est mes origines marocaines qui crient au secours mais là je n’en peux plus. Pour faire bref, je suis une maro-bruxelloise née au Maroc et qui a passé presque toute sa vie dans la grisaille bruxelloise.

DSC08732

Je suis donc d’ici et d’ailleurs et à l’aube de mes 50 ans, j’ai décidé de changer de vie.

Comme j’aime lire, écrire et partager, bloguer était pour moi une évidence mais autant te dire que j’ai vite déchanté. Et il m’a fallu du temps pour comprendre pourquoi ! Je connais mes valeurs et c’est un must pour déterminer ce qui nous fait vibrer mais ça ne suffit pas ! Une pièce maîtresse manquait au puzzle. Bloguer et partager; oui mais à propos de quoi ? Je n’étais pas du tout inspirée.

Je restais pourtant persuadée que quel que soit le chemin que l’on prend, c’est toujours le bon. C’est mon côté « éternelle optimiste ». Mon métier était devenu mon domaine d’expertise. Je devais fouiller de ce côté-là.

Pour faire simple, je devais reconnecter avec les clients qui ne payaient pas leurs factures. Simple sur papier mais en réalité un vrai challenge parce qu’il demande d’approcher le client sur un des sujets les plus tabous : l’argent !

Ce que j’ai appris de mon métier

J’ai découvert mes forces : l’écoute, l’importance du travail sur les émotions et ma capacité à clarifier et résoudre les problèmes humains. Un must dans ce métier incompris par le monde des entreprises qui ont choisi une fois pour toutes l’approche Pitt Bull !

Mais j’exagère un peu puisque j’ai eu la chance de travailler pour une boite qui prenait le contrepied de l’approche classique. Bon après, les clients étaient des multi-nationales. Mais c’est sans doute une autre histoire.

La pièce manquante du puzzle : ma passion, ma mission de vie !

J’aimais mon métier mais comme la petite chèvre de Mr Seguin, j’avais trop soif de liberté.

J’avais tellement soif, qu’en pleine crise financière de l’automne 2008, je décide de quitter l’entreprise et la descente aux enfers commence. Je n’étais pas encore consciente que j’étais en burn-out. Ça faisait sans doute partie de mon chemin puisque j’ai dû tourner mon regard vers l’intérieur. Je n’avais plus le choix.

Ce travail a commencé en janvier 2016 et durera probablement toute ma vie. Un travail de fond sur mes blocages et mes peurs; sur mes croyances et mon histoire ; sur l’importance de rester alignée par rapport à mes valeurs ; que ma vie personnelle doit former un tout cohérent avec ma vie professionnelle.

Aujourd’hui j’ai enfin réussi à reconnecter avec l’enfant que j’ai été, à écouter ses peurs, à accepter de les retraverser pour les transformer et enfin grandir. Pas facile comme chemin mais le jeu en vaut la chandelle puisque j’ai enfin trouvé ma passion ! Une vrai délivrance.

Et c’est la transformation que je te propose à mon tour : être en paix avec ton histoire, te recentrer sur tes valeurs, ce qui te fait vibrer, sur ton expertise pour pouvoir vivre de ta passion en toute simplicité.

Fatiha Elbaj – Coach | Le rêve & l’argent
wow.women.coaching@gmail.com

PS : Alors si mon histoire résonne avec la tienne et que tu te sens inspirée, pense à laisser ton email pour être informée de mes prochains ateliers & conférences en ligne et en présentiel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *