Comment cesser de reporter au lendemain ce qu’on peut faire le jour même ?

Commençons par définir le problème

Et pour cela rien de tel que de se poser des questions ; bonnes ou mauvaises, peu importe. C’est Albert Einstein  qui disait : “Pose ta question, tu seras idiot une seconde. Ne la pose pas, tu seras idiot toute ta vie”.

Moralité : quoique l’on fasse, on est destiné à être idiot. Autant faire partie de la catégorie des idiots qui posent des questions.

Alors allons-y tous ensemble à commencer par toi. Pose-moi toutes tes questions dans les commentaires ci-dessous ou lors de ma prochaine PAUSE-Café (plus de détails ci-dessous). 

En attendant, je décide d’ouvrir le bal en te livrant un échantillon de ce qui me vient à l’esprit.

Pourquoi nos belles promesses sont très rapidement reléguées aux oubliettes ? Pourquoi reporte-t-on à demain ce que l’on peut faire le jour même ? Pourquoi nous mettons-nous en travers de notre propre chemin ? Pourquoi sommes-nous notre pire ennemi ?

Pourquoi l’auto-sabotage ?

Et pour y répondre, je t’invite à faire un petit tour du côté de notre cerveau.

Pour faire simple, c’est comme si nous étions 2 en 1. Deux cerveaux en un. Je m’explique.

Il y a notre mental, le moi rationnel et logique. C’est celui qui prend la décision de changer : d’arrêter de fumer, de maigrir, de s’inscrire à la salle de sport, de passer plus de temps avec sa famille ou de doubler son chiffre d’affaires. Et pourquoi pas ?

Il prend de belles décisions et il y croit. Tu l’auras compris, c’est notre égo. Autant dire que ça rigole pas avec lui. C’est celui qui nous fait dire : yaka, yapuka, yavèka, yavèkapa, tapuka … Et je te laisse imaginer ce que cela donne quand 2 égos se rencontrent ! 

Le big boss

Et puis il y a l’inconscient. C’est notre petite voix intérieure, notre intuition, notre 6ème sens. Tout le contraire du moi rationnel. Il fonctionne au ressenti et aux émotions.

C’est le maitre à bord ! Un maitre sans intelligence rationnelle mais doté d’une mémoire gigantesque. Toute notre histoire y est stockée. Et par histoire, j’entends la nôtre et celles dont on a hérité. Il sait tout et gère presque tout. C’est notre intelligence émotionnelle. Son rôle majeur, c’est de veiller à notre survie.

Et si je décidais de doubler mes revenus ?

Alors si on part de zéro, c’est sûr, ça va pas fonctionner.

Mais plus sérieusement, on va plutôt parler d’un objectif de revenu idéal. Et si ça te semble compliqué rien que d’y penser – compliqué dans le sens, je me sens pas trop bien, je préfère zapper et faire retomber le voile du déni – raison de plus pour t’y attarder en participant à ma prochaine “PAUSE-Café” pour en parler.

Laisse-moi ton email pour recevoir ton invitation et mes PROMOS (Possibilité de participation au GROUPE PILOTE de mon programme MES BLOCAGES INCONSCIENTS –Plus de détails à ce propos lors de notre prochaine PAUSE-Café).

Mais revenons à nos moutons.

Pourquoi j’ai pas envie de parler argent ?

Prenons l’exemple de cette waow women qui a décidé de doubler ses revenus et, pour qui, manque de bol, ça ne marche pas. 

Pourquoi ? Et bien, si la simple pensée de devoir «vendre» ou parler «argent» a le malheur de réveiller en elle un évènement du passé douloureux, autant vous dire que la sentence est sans appel. Son inconscient va immédiatement la faire passer en mode robot et plus moyen d’agir. Il n’a pas le choix. Pour lui, c’est une question de survie ! Et à ce jeu-là, c’est presque toujours lui qui gagne.

C’est d’ailleurs ce conflit intérieur qui transforme le plus performant des conseillers financiers, en incompétent hors pair quand il s’agit de gérer ses propres finances . Ceci dit, la sentence est la même pour tous les cœurs de métiers à commencer par les coachs ! Ce qui veut dire que l’on perd tous nos pouvoirs de coach quand on bascule dans l’émotion. Et oui, c’est comme ça !

Quand on sait ça, on est déjà à la moitié du chemin. Comprendre que c’est ce conflit intérieur qui est à la source de tous nos blocages et de la fameuse procrastination est essentiel.

Pourquoi ce conflit intérieur ?

Revenons à notre ‘waow woman’ qui rêve depuis longtemps de faire grandir sa petite entreprise. Elle a tout pour réussir; l’intelligence, le talent, la passion et pourtant, rien ne se passe et le temps continue à s’écouler. Elle sait que quelque chose cloche mais pas moyen de mettre le doigt dessus.

Et pourtant la réponse est simple, mais à sa décharge, son mental n’est pas à même d’y répondre. C’est du côté de l’inconscient que la réponse se trouve. Et quand on le laisse s’exprimer, il dit qu’il a peur. Et quand on creuse un peu plus, notre “waow women” prend rapidement conscience qu’elle est habitée par une peur inconsciente, profonde et incontrôlable du succès.

Mais pourquoi avoir peur du succès me diras-tu ?

Ça semble complètement insensé et illogique. Et ça l’est ! On continue donc de creuser et elle finit par comprendre pourquoi sa peur la tétanise.

“Pour réussir je dois travailler dur” et dur dans le sens “travailler sans répit et sans plaisir”.

C’est sa croyance. Et qu’importe si c’est vrai ou non, pour son inconscient, c’est l’information dont il dispose et c’est ce qui compte. Il va à partir de là faire en sorte que ça devienne la réalité de notre “waow woman”.

Elle va commencer à ressentir de l’angoisse, de la peur, beaucoup d’émotions. Elle va être mal ! Son mental va essayer de la raisonner mais la petite voie intérieure sera plus forte. Elle va lui murmurer en boucle: “Pourquoi courir après le succès si au final je finis par en devenir esclave ?” Elle va tant et si bien la torturer qu’agir deviendra quasi mission impossible pour elle !

Je reviendrai plus en détails sur le pouvoir de notre inconscient dans d’autres articles. Ici, je fais le choix délibéré de ne pas trop m’attarder sur le pourquoi du comment. On pourrait y passer des heures et ce n’est pas vraiment le propos. C’est d’ailleurs une des stratégies de notre inconscient pour nous empêcher d’agir.

Rester bloqué dans le mental est donc sans intérêt. C’est le ressenti qui nous intéresse. C’est là que tout se passe et c’est là que l’on peut agir. Alors que faire ?

Peut-on faire sauter ces verrous ? Peut-on cracker le code et reprogrammer notre inconscient ?

Et la réponse est oui ! Notre inconscient est très puissant certes mais nous avons le pouvoir de changer le programme et ça c’est encore plus puissant !

On dispose à présent d’une kyrielle d’outils pour nous libérer de nos croyances et de nos peurs : l’EFT (Emotional Freedom Technique), l’Hypnose, l’Ecriture, les Elixirs floraux et j’en passe. Tous travaillent sur notre inconscient et ont le pouvoir de transformer nos vies.

Il nous reste à faire le bon choix. Choisir entre rester bloqué toute notre vie dans ce fonctionnement inconscient à répéter les mêmes erreurs malgré nous.

Ou décider d’écouter nos peurs pour nous libérer de nos croyances et vivre pleinement notre vie en paix avec notre histoire. Ça vaudrait le coup d’essayer, non ?

PS : au fait, quand on fait l’impasse sur le travail des objectifs, c’est notre inconscient qui se charge de déterminer pour nous nos objectifs par défaut qui sont devine quoi: le niveau de réussite qui tu as atteint à ce jour à tous les niveaux; ton fameux plafond de verre.

Pour en savoir plus et me poser toutes tes questions, invite-toi à ma prochaine PAUSE-Café pour en parler.

Et n’oublie pas de me laisser ton email pour recevoir ton invitation et mes PROMOS (Possibilité de participation au GROUPE PILOTE de mon programme MES BLOCAGES INCONSCIENTS – Plus de détails lors de notre prochaine PAUSE-Café).

La balle est dans ton camp Clignement d'œil,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *